5 ASTUCES POUR TRAVAILLER EN MODE AGILE

Travailler en mode agile c’est avant tout une organisation avec une optique d’amélioration continue, d’empirisme et surtout d’esprit d’équipe. Cette méthode s’applique à tous les niveaux, tant dans l’organisation des vacances entre amis, que dans la réalisation d’un projet, d’un produit. Les astuces qui vont suivre ne sont pas exhaustives mais reflètent plus une approche de la méthode agile.

(Derrière ce titre accrocheur et vague se cache avant tout une philosophie et un état d’esprit emprunté du manifeste agile. A travers cet article, nous abordons avec légèreté l’état d’esprit « agile » pour collaborer sur vos divers travaux.)

1-    Travailler en collaboration

Mode Agile : représentation travail en équipe
– Annie SPRATT –

La priorité ici est de réunir les individualités pour arriver à une dynamique de groupe. Il faut repenser sa manière de travailler et avoir une vision plus globale du travail !  En effet, l’idée n’est pas d’être en compétition mais d’être complémentaire. La confiance est essentielle pour arriver à se répartir les choses à faire. L’intérêt de cette répartition de la charge de travail est d’arriver à une équipe auto-organisée et efficace. Chacun peut donc apporter sa pierre à l’édifice.

Comment mettre en place cette dynamique ? Grâce au dialogue, une notion importante dans le mode agile, mais également grâce à Minecraft 4 Scrum. Un jeu coopératif qui met en situation une équipe vers un objectif commun.

2-    Prioriser en mode agile

Travailler en mode agile c’est donc travailler en collaboration, mais pour être efficace, il faut hiérarchiser les tâches à accomplir. Avant d’atteindre un rendu final, il y a pléthore de choses à faire, d’où l’utilité d’avancer pas à pas ! Devoir accomplir une tâche trop imposante ou qui englobe plusieurs autres, peut rendre l’objectif flou et amener à une perte de motivation.

Tout un chacun sait qu’un manque de motivation entraîne une réduction de l’efficacité et même de la qualité. Un cercle vicieux, qui peut être évité par la segmentation des tâches. Pour faire cette segmentation, il est judicieux d’utiliser des outils comme les post-it pour répertorier chacune des missions. Il existe également Kanban qui reprend l’idée des post-it associé à un management visuel qui rend les différentes tâches, accessible et visible par tous .

Image d'organisation, priorisation des taches
– Kelly Sikkema

3-    Se fixer des repères

La gestion du temps semble souple, mais alors comment connaître notre avancée? Comment savoir concrètement ce qu’il nous reste à faire? Pour cela il faut se tourner vers un management visuel avec des repères concrets.

Un management qui s’imbrique au découpage des tâches et qui peut être guidé par ces trois catégories :

  • Choses à faire (To do)
  • Phase d’action (In progress)
  • Choses faites (Done) 

Un suivi qui d’apparence semble simple et insignifiant mais nécessaire pour se projeter et rester pro-actif. De plus, cette méthode de travail motive et apporte satisfaction par la vision de ce qui a déjà été accompli.

4-     Repenser ses objectifs de manière agile

Ne pas être hors sujet, ou traiter de manière globale le sujet est parfois compliqué. Naturellement nous avons tendance à nous concentrer sur un point de vue, son point de vue. Il est du travail de l’équipe, si tentée qu’elle soit agile, de se remettre en question. Parfois la remise en question vous emmènera à repenser vos objectifs, à recommencer, il ne faut pas en avoir peur.

Chaque tâche à réaliser a pour but de vous forger et d’engendrer un apprentissage par l’expérience. Un empirisme et une itération qui vont vous servir lorsqu’un autre projet se présentera à vous. Ne vous inquiétez pas pour réaliser cette introspection il y a le daily-meeting ou réunion du jour, et la rétrospective. Une réunion avec pour sujet : ce qui s’est bien déroulé la veille et les missions du jour !

La rétrospective est quant à elle plus tardive et vient se greffer à la fin d’un « sprint », soit quand les objectifs fixés sont finis. L’idée principale est d’améliorer la prochaine étape , séquence de travail et de discuter des prochains axes à aborder.

5-    Diminuer sa charge mentale grâce au mode agile

Le télétravail et la distance ont montré leurs vices avec du décrochage, une baisse de la motivation et une surcharge mentale. Le manque d’un travail concret, palpable, exacerbé par un contact social amoindri et nous voilà avec 41% des Français qui disent ne pas se sentir concernés par leur travail (selon l’enquête The Workforce View in Europe 2019). Les prémices de la méthode agile exposée à travers ces astuces, permettent de baisser le mauvais stress et la charge mentale. En effet, le mode agile prône le relationnel et prône l’intérêt vers un objectif commun, ce qui fédère et stimule le groupe !

Illustration vision agile et positive du travail
– Nathan Dumlao

Finalement c’est donc ça travailler en mode agile c’est coopérer, collaborer au sein d’ un groupe qui plus est avec un relationnel et un objectif commun pour arriver au produit achevé.  

Il n'y a pas de commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Start typing and press Enter to search

Shopping Cart